• Le PREFASS Limousin est un réseau fédérateur d’acteurs régionaux :

    • L’Institut Régional de Formation Sanitaire et Social de la Croix Rouge Française (I.R.F.S.S)
    • L’Institut Régional de Formation aux Fonctions Éducatives (I.R.F.E)
    • L’Institut d’Économie Sociale Familiale (I.E.S.F)
    • Le C.R.E.A.H.I.L du Limousin
    • L’Université de Limoges via des laboratoires de recherche: FRED (Francophonie, Éducation et Diversité) et le CRIDEAU-OMIJ

    Un peu d’histoire

    En région Limousin, le Pôle Recherche Études Formation en Action Sociale et Sanitaire (PREFASS) s’est constitué dans le cadre de l’appel à projets initié par la circulaire de la Direction Générale de l’Action Sociale du 6 mars 2008 (Circulaire DGAS/PSTS/4A N° 2008-86). Cette circulaire « vise à encourager et développer les pôles ressources pour favoriser la mutualisation des ressources pédagogiques et permettre une meilleure articulation formation / recherche, et milieu professionnel / recherche ».

    Ce pôle regroupe au départ les trois seuls instituts de formation en travail social et sanitaire du Limousin. L’Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale du Limousin Croix-Rouge française (IRFSS), l’Institut d’ Économie sociale et Familiale (IESF) et, l’Institut Régional de Formation aux Fonctions Éducatives (IRFE). Le S de sanitaire témoigne d’une orientation spécifique, d’une nouvelle manière de coopérer entre les acteurs du champ social et sanitaire. La création du pôle coïncide avec le renforcement d’un partenariat entre les centres de formation qui s’inscrivent dans une démarche transversale, et pensent leur stratégie dans le cadre d’un espace régional.

    En faisant le choix de l’alternance intégrative en 2008, le pôle a entamé un processus de structuration débouchant sur une volonté d’institutionnaliser la recherche. Cette démarche s’appuie dans un premier temps sur la création d’un espace collaboratif faisant ressource et recherche et dans un second temps sur un choix naturel : la recherche collaborative, illustrée par des actions concrètes « sur le terrain ».